Les taux au plus bas depuis 2016 : comment réussir la renégociation de son prêt immobilier ?

Camping-car : 5 raisons d’acheter à crédit quand on peut payer cash
1 mai 2019
Cas concret : Éléonore anticipe son passage à la retraite
17 mai 2019

Les taux d'emprunt dans l'immobilier n'ont jamais été aussi bas depuis 2016. C'est donc le moment de renégocier son crédit. Découvrez nos conseils.


Tous les professionnels du secteur sont d’accord : dans l’immobilier, les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas depuis 2016. Si vous n’avez pas encore profité de l’aubaine, c’est donc le moment ou jamais pour renégocier votre crédit. Faut-il encore mettre toutes les chances de son côté et s’assurer du bénéfice de l’opération…Voici nos conseils.


1- Evaluez votre situation


Ce mois d’avril 2019 qui s’est achevé sur un plus bas historique depuis 2016, rebat sérieusement les cartes des taux d’intérêts des crédits immobilier.
Ils s’établissent aujourd’hui autour de 0,85 % pour une durée de 10 ans, de 1,14 % sur 15 ans, de 1,25 % sur 20 ans et de 1,40 % sur 25 ans. Dans la compétition qu’elles se livrent, les banques qui enregistrent des résultats décevants après un premier trimestre au ralenti, sont prêtes à quelques concessions pour fidéliser leur clientèle « haut-de-gamme ».
Les ménages réputés aisés ou ceux qui disposent d’un apport peuvent ainsi négocier un crédit autour de 0,6 % sur 15 ans, 0,85 % sur 20 ans et 1,1 % sur 25 ans.


2-Sondez prioritairement votre banque : objectif, gagner 1 point


Si vous avez décidé de franchir le pas de la renégociation, commencez par solliciter votre banque car en passant à la concurrence, vous vous exposez à des pénalités de remboursement anticipé.
Assurez-vous que l’ offre que vous obtiendrez se situe un point en dessous de votre taux initial, 0,7 % si vous commencez à rembourser votre crédit immobilier, que si vous vous situez dans le premier tiers de la durée de remboursement, ou encore si le capital restant dû se situe au-delà de 100 000 €.


3-Faites jouer la concurrence


Si votre banque historique se montre inflexible, faites jouer la concurrence. On vous l’a dit : le premier trimestre n’a pas tenu toutes ses promesses pour les banques qui cherchent à combler leur retard en recrutant de nouveaux clients.
Un changement de banque n’est toutefois pas chose facile et se prépare : pensez à demander un décompte de remboursement à votre établissement, et attendez-vous à des frais (pénalités, frais de dossier) qui peuvent rendre l’opération moins avantageuse. Les IRA (indemnités de emboursement anticipé) ou les PRA (pénalités de remboursement anticipé) sont plafonnées à 3 % du capital restant dû, sans que ces indemnités ou pénalités soient supérieures à 6 mois d'intérêt au taux fixé lors de la souscription du prêt immobilier.


4-Préférez la diminution de la durée du prêt à celle de la mensualité


Si vous obtenez la renégociation de votre crédit immobilier à la baisse, profitez de l’opération pour réduire la durée de remboursement plutôt que de diminuer le montant de la mensualité. La première solution est financièrement plus avantageuse que la seconde.


5-Fixez-vous dans votre logement pour au moins deux ans


Une fois votre emprunt immobilier renégocié, évitez de vous lancer dans un nouveau projet avant deux ou trois ans car n’oubliez pas, le taux d’amortissement est plus lent en début de crédit.


6-N’oubliez de faire baisser le coût de l’assurance


Quitte à vous engager dans le parcours – parfois pénible – de la renégociation de votre crédit, intéressez-vous à votre assurance. Depuis 2018, la loi permet de résilier l’assurance de son crédit immobilier à chaque date anniversaire et de souscrire un contrat moins coûteux mais qui garantit une couverture équivalente à celle de départ.



Source : ladepeche.fr

6 mai 2020

Clarisme Finances lance le Permis de Financer !

Afin de rassurer les agents immobiliers, ou les particuliers vendeurs d’un bien immobilier, de votre « crédibilité » financière, Clarisme Finances vous propose d’évaluer gratuitement votre capacité d’emprunt, et de vous remettre un document indiquant le montant calculé.
23 avril 2020

J’ai peur avec la crise économique de ne pas pouvoir faire face à mes remboursements de crédits…

Chacun s’inquiète - et c’est bien normal - de l’après. Vais-je retrouver le plein emploi, n’y aura-t-il pas de baisse de salaires, les prix ne vont-ils pas augmenter, etc... Personne n’a malheureusement la réponse, et malgré les efforts du gouvernement à endiguer les choses, nous n’avons qu’une certitude c’est que crise il y aura. Il est donc important d’anticiper les choses avant que la vague ne passe...
23 avril 2020

Je devais acheter une maison, mais tout est bloqué et j’ai peur de perdre ce bien ou de devoir payer des pénalité ?

Pas de panique. Il s’agit ici d’un cas de force majeur, indépendant de votre volonté. Personne ne peut donc vous reprocher de ne pas respecter les délais. Et puis, il y a de fortes chances à parier que votre vendeur est dans le même cas de figure que vous...
23 avril 2020

J’ai un prêt immobilier en cours, étant au chômage partiel, puis-je suspendre les échéances de ce prêt ?

Que vous soyez ou non au chômage partiel, la plupart des offres de prêts des banques proposent une option de report et/ou de baisse de la mensualité de vos échéances de prêt...
Contacts
Appeler un conseiller (Gratuit)