L’hypothèque, une des garanties du crédit immobilier

Qu’est-ce-que le principe de quotité ?
17 janvier 2019
Les astuces pour reconnaître un bon courtier
5 février 2019


L’hypothèque est une garantie que prend un prêteur sur un bien immobilier pour lequel il a accordé un crédit.

Elle permet au créancier de faire saisir le bien afin qu’il soit procédé à une vente en justice pour être payé sur le prix au cas où son propriétaire ne paierait pas les sommes qu’il doit rembourser.

En bref : les particuliers achètent la plupart du temps leur logement à crédit, grâce à un emprunt sur le long terme accordé par un organisme de prêt. Mais pour les établissements de crédit, prêter une somme d’argent importante sur le long terme est un acte risqué. Et comme ils ne peuvent jamais être certains d’être remboursés entièrement, ne connaissant jamais par avance la situation des emprunteurs, qui peut évoluer, ils s’accordent des garanties leur permettant de récupérer les sommes prêtées, si besoin ! C’est ce qu’on appelle une hypothèque conventionnelle. Elle doit, bien sûr, être consentie de plein gré par l’emprunteur et fait obligatoirement l’objet d’un acte authentique devant notaire et d’une inscription à la conservation des hypothèques du lieu où se situe l’immeuble.



Existe-t-il d’autres solutions que le recours à l’hypothèque ?

Oui, il est également possible d’avoir recours à d’autre solution de garanties. Par exemple, il est envisageable de souscrire à la caution bancaire (ou cautionnement bancaire) lorsqu’on contracte un crédit. Cette caution est assurée par les établissements financiers, les établissements d’assurances ou encore les mutuelles professionnelles. Les conditions financières de la caution bancaire varient s’un établissement à l’autre et selon le montant emprunté, le montant des échéances et l’âge des emprunteurs.
Si tout se passe bien, les sommes versées par l’emprunteur correspondant au coût de la caution sont restituées en fin de contrat par la majorité des établissements.
En revanche, au bout de trois ou quatre échéances impayées, la caution paye le prêteur et contacte en parallèle l’emprunteur afin de trouver des solutions amiables. Si aucune issue n’est possible, l’établissement caution procède en premier lieu à une inscription d’hypothèque judiciaire aux frais de l’emprunteur puis à la saisie et à la vente du bien afin de se faire rembourser…. Ce qui est extrêmement coûteux pour l’emprunteur !

Une question ? Contactez-nous !

16 juin 2019

Cas concret : Jonathan et Melinda achètent une nouvelle maison

Ils ont eu un coup de cœur pour une maison Ils souhaitent acheter mais leur endettement actuel et l’absence d’apport sont un frein pour l’obtention du prêt.
5 juin 2019

Crédits immobiliers : les taux d’intérêt tombent à un niveau jamais vu en France

Le taux d'intérêt moyen des crédits immobiliers aux particuliers est tombé en mai à un niveau jamais vu en France, montre mardi l'étude mensuelle de référence sur le sujet, leur moyenne continuant à évoluer autour du niveau de l'inflation.
1 juin 2019

Vente d’un logement : attention à ne rien dissimuler

Le vendeur d’un bien immobilier ne doit rien cacher sur le bien vendu et l’agent immobilier est tenu de jouer un véritable rôle de conseil dans la transaction. Voilà ce que la Cour de cassation vient de rappeler.
17 mai 2019

Cas concret : Éléonore anticipe son passage à la retraite

Propriétaire de plusieurs biens immobiliers, elle souhaite anticiper son passage à la retraite et la baisse de revenus qui en découle mais aussi simplifier son budget en ayant qu’un seul et unique prélèvement.
Contacts
Appeler un conseiller (Gratuit)